Toulon  Var agglomération Qualité France Média Economie Culture Justice et injustices Cuverville sans frontière Cuverweb pratique
Maison fondée à Toulon en 1995

LETTRE D'INFORMATION | CONTACT

Lettre ouverte aux pétitionnaires en faveur du tramway

dimanche 13 février 2011
par Daniel Vuillon

Daniel Vuillon est agriculteur. Il a importé en France le concept des AMAP au début des années 2000. Il porte sur le TCSP toulonnais en devenir un regard original, en partie motivé par le fait que le bétonneur-maire d’Ollioules Robert Beneventi, considérant que son exploitation des Olivades fait tâche dans la zone d’activité du quartier Quiez, œuvre sans relâche à son expropriation partielle. À croire que le site propre du tramway n’est pas toujours pavé des meilleures intentions...

JE trouve affligeant la confusion entretenue autour de la politique des transports en commun sur l’aire toulonnaise. C’est bien la politique qui est importante : que le choix se porte sur le bus ou le tram est un faux débat, d’autant qu’il faudra encore attendre des décennies avant de prendre l’un ou l’autre.

Par contre, les transports en commun relèvent d’une préoccupation au quotidien des habitants de cette région. On attend depuis 1975 que le tramway règle tous les problèmes. Résultat : Toulon est lanterne rouge en France en matière de fréquentation des transports en commun. Ils coûtent pourtant très chers.

Comble de l’hypocrisie, la taxe de 1.8% transport que payent les entreprises sur leur masse salariale sert essentiellement à réhabiliter la ville de Toulon sur les avenues du Pont du Las et de Saint Jean-du-Var frappées d’alignement depuis 1945... Au prétexte d’un projet de tramway relatif à une Déclaration d’Utilité Publique datant du 21 Décembre 2000 et complétement obsolète aujourd’hui !

D’ailleurs, vous qui cherchez à faire des économies, vous feriez mieux de vous pencher un peu plus sérieusement sur le tracé retenu. Vous découvririez que pour se rendre de Toulon à la Seyne-sur-Mer, le choix s’est imposé contre l’avis de tous les commissaires enquêteurs qui se sont succédés entre 1999 et 2010.

On nous dit que pour aller de la Beaucaire à la gare de la Seyne, il faut déchirer des propriétés privées, enjamber l’autoroute, passer en zone inondable sous la voie ferrée, bref, une fortune. Alors qu’en passant par l’avenue Aristide Briand ce serait GRATUIT : aucune expropriation, aucun ouvrage d’art.

Ainsi, les travaux pourraient commencer demain sans aucune difficulté. De plus, ce tracé alternatif permettrait de servir les HLM de Bon Rencontre et de Pontcarral, l’école de foot, le stade de Bon Rencontre, le quartier de Lagoubran et le cimetière, la Pyrotechnie et son école d’engagés et enfin la gare de La Seyne. Le tracé de la Beaucaire ne sert personne sauf Carrefour, qui n’est même pas demandeur après avoir investi des sommes considérables dans les parkings.

Mais non : le tracé va coûter le maximum en terme d’exploitation et d’investissement. Ce n’est pas pour rien que les commissaires enquêteurs ont considéré qu’il ne méritait pas le critère d’utilité publique, voir en 1999 la démission de Monsieur de Lanversin, président de la commission d’enquête, et le rapport de Monsieur Ethéve en 2000, chargé du tracé sur Ollioules qui refusa de signer les conclusions de l’enquête publique.

On peut aussi regarder ailleurs ce qui se fait. Dijon n’a pas de tramway mais 55% de sa population utilise les transports en commun (5% à Toulon !). Depuis le 15 mai 2009, les transports en commun sont gratuits sur la Communauté d’agglomération d’Aubagne. Conséquences : augmentation de 65% de la fréquentation sur toutes les lignes... et construction d’une ligne de tramway entre Aubagne et la Penne-sur-Huveaune qui sera elle aussi gratuite...

Vous répondrez que Toulon n’est pas Dijon ni Aubagne, certes, mais Toulon a un avantage considérable, un plan d’eau que toutes les autres villes nous envieraient parce qu’il demeure le meilleur "site propre" de l’aire toulonnaise, et qui pourrait être immédiatement valorisé à l’image de ce qui se fait sur d’innombrables villes côtières de la planète.

Il vous faut ouvrir le débat sur la politique transport au quotidien, plutôt que vous focaliser sur un équipement que nous n’avons pas les moyens de nous offrir. Toutes les caisses sont vides, sans compter que la traversée souterraine de Toulon continue de nous réserver les pires surprises, tout çà parce que que Maurice Arreckx et le directeur de la DDE du Var Mr Bruère ont décidé l’arrivée de l’autoroute dans Toulon au début des années 70 au lieu de suivre le tracé proposé par le "bon sens paysan" de l’époque : Aubagne, Cuge, Signe, arrivée dans la région de Cuers en évitant Toulon.

Que cet exemple nourrisse les réflexions sur le thème de l’aménagement du territoire. On en a bien besoin ici où le cadre de vie, et c’est un constat, ne cesse de se dégrader au fil du temps.

Même si le jouet préféré des parents est le train électrique, il faut proposer des améliorations au jour le jour des transports en commun de l’aire toulonnaise. C’est compliqué, c’est sûr, on part de tellement loin ! Mais c’est urgent pour toutes les bonnes raisons que vous évoquez.

Imprimer Imprimer

Ce texte réagit à la pétition pour un tramway dans l’agglomération toulonnaise.

Lire pour comprendre...

- Beneventi versus Olivades : La modernité n’est plus ce qu’elle était ; Le lobby de la coucourde contre le Progrès ; Le technopôle de la mer sera construit en plein champ ;

- Tramway : Toulon suffoque, Toulon recule ; Un tramway nommé déprime ; Bus ou tramway, Mr Chenevard nous mène en bateau ;

- AMAP : Association pour le maintien d’une agriculture paysanne

  • Transports en commun ou collectifs 21 juin 2011, par ClZeroUn (1 r?ponse)
  • Appel en faveur des pétitionnaires ! 18 février 2011, par d-raille (1 r?ponse)
<span style='text-transform: uppercase;'>Toulon Var agglomération</span>
Dans la m?me rubrique
Toulon : les sirènes de l’extension universitaire
(27/11/2011) (7 messages)
Le technopôle de la Mer sera construit en plein champ
(18/09/2011) (4 messages)
Journal de la traversée de Toulon, 1990-2010
(25/01/2011) (3 messages)
Journal de la traversée de Toulon, 1970-1990
(14/01/2011) (2 messages)
Aménagement urbain : place à la politique du vide (2/2)
(28/11/2010) (1 message)
Aménagement urbain : place à la politique du vide (1/2)
(14/11/2010) (2 messages)
TCSP toulonnais : bus ou tramway, M. Chenevard nous mène en bateau
(09/11/2010) (9 messages)
Philippe Vitel dans les fanges de la droite
(10/10/2010) (1 message)
La révocation de Laroussi Oueslati
(07/06/2010) (10 messages)
Un SCOT pour rien
(07/03/2010) (1 message)
Les br?ves
Le Las, une rivière dans la ville
(04/01/2012)
Bienvenue à Toulon, ville bleue et fleurie
(29/11/2011) (1 message)
Octobre 2011 : Falco fait adopter le principe du BHNS en douce
(15/10/2011) (2 messages)
La carte grise m’a rendu vert
(13/09/2011) (4 messages)
Joël Canapa aime toujours autant l’université toulonnaise
(03/02/2011) (7 messages)
Y a cent ans déjà qu’c’est l’tramway qui march’ le mieux
(14/01/2011)
De retour à Toulon, Hubert Falco prend le dossier de la petite enfance à bras le corps
(07/12/2010)
« Comme langue de bois vous êtes un champion, Hubert Falco »
(15/11/2010) (2 messages)
Complexe aquatique d’Hyères : le prix de l’eau flambe !
(09/07/2010) (1 message)
Programme culturel ou combat d’arrière Garde ?
(06/06/2010)