Toulon  Var agglomération Qualité France Média Economie Culture Justice et injustices Cuverville sans frontière Cuverweb pratique
Maison fondée à Toulon en 1995

LETTRE D'INFORMATION | CONTACT

2011 : Toulon entre en phase terminale

mardi 25 janvier 2011
par Saint-Just

Dans un grrrand entretien avec Var matin, dix ans après qu’il est devenu maire de Toulon, Hubert Falco prévient : « En 2011, Toulon entre en phase 2 ». Déjà ? Faut croire que dix ans sont vite passés, du coup on a raté la phase 1.

DE grandes avancées à Toulon pour les dix ans à venir... Mais son mandat expire dans trois ans – en 2014, Falco aura alors 67 ans, l’âge de partir à la retraite. Pourquoi nous promettre tant de belles choses pour dans si longtemps ? Hubert visionnaire : a-t-on raté un épisode ? Qu’a fait notre ancien sous-ministre pendant les dix premières années de son mandat municipal ?

Il n’a pas respecté les engagements pour le centre ville, il n’a pas tenu ses promesses récurrentes d’agrandir le stade Mayol, il n’a pas lancé les travaux pour le tram, il n’a pas installé l’université au cœur de la ville. Il a couru entre Paris et Toulon pour manger de bons petits croissants tous les mercredis matin en conseil des ministres. Une canicule par là, une fermeture de caserne par ci. Il est monté à la capitale, le Petit Chose, comme avant lui Raimu ou Mireille Darc. Et le voilà aujourd’hui qui partage son expérience de débauché : quand on se fait virer du gouvernement, « il y a un vide. Un coup au moral. On n’est pas heureux de quitter la table de la République ». Par chance, Hubert est solide. Comme il dit, pour ne plus être ministre et réussir à survivre « il faut de la force de caractère ». Amis chômeurs, prenez-en de la graine : pour retrouver le moral, ne pas tomber dans l’alcool ou pire encore, la contrebande de cigarettes ou la pornographie, Hubert a « redoublé d’activité sur le terrain ». Les mauvaises langues étaient effectivement convaincues qu’il avait redoublé, mais ignoraient que c’était d’activité. Le maire assiste désormais — fait totalement déroutant — à toutes les réunions internes de l’Hôtel de ville. Un peu comme si des employés assistaient à toutes les réunions de leur service. Un truc de ouf, comme disent les jeunes. On ne sait pas s’il a repris ses rondes matinales à travers les rues désertes de Toulon, s’il aime toujours déguster son café-tartine au Bar de la Marine mais en tout cas, le fils prodigue est de re-retour.

C’est donc rempli d’abnégation qu’Hubert Falco présente ses vœux et ses projets. Devant les journalistes, il déchire soudain son complet veston, révélant le fameux juste-au-corps brillant de satin bleu qu’on lui connaissait en 2000, moulant un torse qu’illumine un H majuscule rouge sur fond jaune.

Huberman est de retour.

« Tout va s’accélérer », dit-il, grâce à ses nouveaux pouvoirs. Les places en crèche en veux-tu en voilà : neuf. De nouveaux logements sociaux là et là, un pôle de la mer en pleine terre, des commerces dans le centre ancien pour remplacer ceux qui ferment malgré la zone franche, vous savez, c’est pas facile, des velib à moteur, un bus qu’on dirait qu’on l’appellerait tram. Tant de choses ! Faut quand même faire gaffe de pas trop abuser, sinon on va passer directement à la phase trois sans avoir pu profiter de la deux. « Aujourd’hui, il faut se retrousser les manches, de l’énergie et de l’enthousiasme. La pire des choses serait de renoncer ».

Mains sur les hanches, cape gonflée par le mistral, slip de soie rouge tendu au ciel, Huberman déclare : « Memento, homo, quod pulvis es, et in pulverem reverteris » [1]. Ce qui donne dans la presse locale et en français : « En 2011, il va y avoir des travaux, de la poussière ».

En même temps, c’est pas comme si on était pas habitué... C’est ça qui est bien à Toulon : tu peux avoir des travaux pendant vingt ans, genre le tunnel qui se creuse, et constater qu’en fait rien ne se passe.

Alors pour cette année 2011, et pour les dix ans à venir, chers lecteurs, tous nos vœux ! Et surtout la santé !

Imprimer Imprimer

[1] Traduction pour les non provençaux : « Homme, souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière. »

<span style='text-transform: uppercase;'>Editos</span>
Dans la m?me rubrique
2012 au fond du trou
(08/02/2012)
Le canon français
(28/04/2010) (3 messages)
Réponse sanitaire évolutive
(31/12/2009)
Aglaé et Sidonie et tous leurs amis
(01/09/2009) (2 messages)
Cuverville solidaire : “nen pendran mai”
(17/03/2009) (2 messages)
Le retour du Kermocco
(14/09/2008) (3 messages)
Un peu gauche, un peu maladroit
(19/03/2008) (5 messages)
Lettre ouverte des Amis de La Pérouse au Président du Rugby Club Toulonnais
(21/01/2008) (7 messages)
Nicolas taille patron
(15/12/2007) (1 message)
Le nouveau dictionnaire de la Réforme
(14/10/2007) (2 messages)