Toulon  Var agglomération Qualité France Média Economie Culture Justice et injustices Cuverville sans frontière Cuverweb pratique
Maison fondée à Toulon en 1995

LETTRE D'INFORMATION | CONTACT

Souvenirs de vacances, de Toulon et d’ailleurs

dimanche 6 septembre 2009
par Saint-Just

Crise oblige, Cuverville ne pourra vous rapporter les exubérances scatologiques de ses rédacteurs dans les résidences huppées du Cap Nègre, ni leurs soirées poudrées dans les clubs de rugby anglais, ne comptez pas non plus sur d’hypothétiques photos dénudées de notre comptable sur une plage des îles Caïman. Non, car cet été, Cuverville est sagement resté à Toulon.

LE mois de juillet est un mois excitant. Le défilé du 14, avec ses jolis marins, ses beaux pompiers ; le soir, c’est le bal, voire plus si t’emballes. Tous les jours, on peut lier la sueur et l’huile de monoï en se frottant à Brigitte sur les plages du Monaco au Pradet ; quel régal ! Bien sûr, ces plaisirs simples ne laissent pas de place à la monotonie lorsqu’on aime le jazz et les musiques du monde.

Course d’orientation coloniale dans les rues de Toulon

Ce n’est pas que l’environnement des surfeurs de l’Almanarre ou que les odeurs des plages six-fournaises soient insupportables, mais que voulez-vous ? Comme beaucoup de Toulonnais, votre dévoué a une âme de grand voyageur, doublé d’une solide culture tintinophile. Et un de ses amis les plus proches, J.-N. Savelli pour ne pas le citer, lui a proposé de partir pour l’Afrique sans prendre ni bateau ni avion (de toute façon Le Clézio et Saint-Ex étaient déjà sur le créneau). Tout de suite, des rêves emplirent mes songes. Ah l’Afrique ! Ses habitants d’un naturel si joyeux, sans histoire, et ses dirigeants si taquins !

Notre voyage a commencé par la rue d’Alger, direction le Sahara.

La traversée du désert jusqu’à Niamey, au Niger, ne se fit pas sans encombres : un automobiliste intrépide brûla un feu rouge et faillit emboutir la jolie voiture que mon ami avait acheté grâce à la prime à la casse, mise en place par notre généreux gouvernement pour combattre les effets d’une éventuelle taxe carbone.

Tels des aventuriers du XIXe siècle, nous avons alterné pirogues et mulets, combattant inlassablement les moustiques porteurs du paludisme à grands coups d’éventail, et avons rejoint Cotonou.

L’escale aurait pu durer des semaines, tellement la vie nocturne locale dans certains quartiers nous rappelaient les meilleurs bars de Chicago. Mais l’aventure, c’est l’aventure et après des adieux sincères à notre guide libanais, nous avons embarqué pour le Cameroun.

Autant dire de suite que nous n’y avons pas trouvé les sources qui ont permis à Yannick Noah de gagner Rolland-Garros en 1983. Seule, peut-être, la statue de la nouvelle liberté à Douala, nous a procuré quelques sensations de secousses propres aux chansons de notre Yannick-préféré-des-Français-qui-votent-quand-même-Sarkozy.

Déçus, il ne servait à rien de s’attarder. D’autant que nous avions hâte de nous immerger dans le pays qui a fait la réputation de Tintin : le Congo ! Ses animaux féroces, ses habitants naïfs, ses colons pas toujours nets, surtout d’après Hergé, quand ils viennent du Proche-Orient...

Nous avions déjà les rêves emplis de songes (bis repetita) quand l’arrivée à Pointe Noire fit battre nos cœurs aussi fort que tous les tam-tam de l’Afrique réunis ! A l’affût du moindre renseignement mais aussi assoiffés par la chaleur et l’excitation, nous nous installâmes à un café pour commander deux Coca Zéro (n’oublions pas de conserver notre ligne pour draguer sur les plages du Mourillon à notre retour). Le serveur nous apprit que nous nous étions trompés de Congo et que Tintin, comme tout bon Belge qui se respecte, s’était aventuré au Zaïre, soit de l’autre côté du fleuve.

Dépités, nous ne prîmes même pas soin de visiter la côte ouest de l’Afrique et ses îles à épices.

Retour au Mourillon pour s’envoyer en l’air

Mon camarade et moi sommes de gros dragueurs, comme il a déjà été dit. De retour d’Afrique, nous avons foncé sur l’avenue du commandant Marchand, dévalé la rue Fabié sur du Lady Gaga (en hommage au poète), et avons garé la voiture d’un coup de frein à main dans le parking de Mayol.

De là, vite à la salle de muscu, où entre deux sirops à la créatine et 40 kg de fonte sur chaque bras, Olivier (c’est notre coach perso, enfin qu’il dit) me passe de la crème bronzante. Nous ne serons jamais aussi costauds que Pascal Brutal mais ça a tout de même son petit effet quand on se rend à la plage de la source puis au Satins. Qu’est-ce qu’on a pu récolter comme numéros de téléphone ! Autant que des râteaux !

Le 16 août dernier, avec Jean-Noël, on s’est dit qu’avec la revue de la Patrouille de France, il y aurait des minettes à foison. Derrière nos Ray Ban Sarko, on s’est pointé au milieu de la foule. Mais je crois qu’on a trop forcé, à la salle de muscu : on n’arrivait pas à lever les yeux vers les avions tellement nous étions raides du cou.

Tant pis, l’an prochain, on ira en Amérique.

Imprimer Imprimer

Les photos des plaques sont signées Jean-Noël SAVELLI.

<span style='text-transform: uppercase;'>Cuverville sans frontière</span>
Dans la m?me rubrique
En Italie il n’y a que des vraies femmes
(22/08/2010) (9 messages)
Etudiants étrangers en France : la sélection par le dégoût
(17/11/2008) (2 messages)
Accueillir des étudiants étrangers "de qualité"
(12/11/2008)
Nairobi : panser les inégalités
(07/07/2007) (1 message)
Fondation Généalogie et Héraldique : réhabilitons le citoyen Van de Aa
(22/10/2006) (30 messages)
Transactions politiques au Bénin : méthodologie et exemples
(15/11/2005)
Présidentielles 2006 : le Bénin à la recherche de 32 milliards de francs CFA
(14/11/2005)
Ports militaires, villes à risque nucléaire
(06/07/2005) (2 messages)
Europe et temps de travail
(16/05/2005) (6 messages)
Le Parlement européen : avancée démocratique ou hochet médiatique ?
(12/05/2005) (1 message)
Les br?ves
Barack Obama reçoit le Goncourt
(10/10/2009) (8 messages)
Héraldique ta mère
(05/08/2006) (127 messages)
Ces grands couillons de publicitaires...
(30/03/2006) (4 messages)
Bénin : le maire de la troisième ville du pays est incarcéré pour meurtre
(27/11/2005)
Elections présidentielles au Togo : Les jeunes manifestent, l’armée riposte
(06/04/2005) (1 message)
Togo : Faure Gnassingbé renonce au pouvoir... jusqu’au 24 avril ?
(13/03/2005)
Constitution, piège à cons ?
(07/12/2004) (5 messages)
Rentrée des classes en Ossétie du Nord, par Jocrisse
(14/09/2004)
Y a pas de petit profit, par Jocrisse
(03/07/2004)
Leçon de choses, par Jocrisse
(23/06/2004)